Et la procrastination au travail alors!

by Dec 29, 2017

Comment gérer la procrastination au travail?
Lorsque l’on est employé, difficile de dire à son patron que l’on va se ballader, faire un peu de shopping, ou aller faire du sport pour s’aligner!

Dans ce cas, prenez un peu de temps pour vous rappeler le POURQUOI vous avez accepté ce job. Essayez d’être le plus général possible. Le but est de vous reconnecter avec vos désirs de base. Vous allez alors vous focaliser sur ce que vous voulez dans votre vie et moins sur ce que vous ne voulez pas.

Exemple: une personne aime son travail mais n’aime pas passer les coups de téléphone pour prospecter des nouveaux clients. Elle a tendance à procrastiner cette partie de son travail, qui est pourtant essentielle.
Voici le dialogue interne qu’elle pourrait avoir “Je sais que c’est le premier pas pour aller vers quelques chose de vraiment magnifique plus tard, un meilleur poste, plus de responsabilités. Je veux être en contact avec des personnes qui sont intéressées par ce que je propose. J’aime l’argent qui vient à moi suite à ces contrats,…”

Dans le cas d’une procrastination due au sentiment d’être dépassé par l’ampleur du travail, une bonne approche est de “découper” le plus possible votre activité, en plein de catégories, en “baby steps” (actions). Et demandez-vous quelle action vous “appelle” maintenant, quelle action vous donne ENVIE de le faire tout de suite (désir), et non celle qui semble DEVOIR être faite tout de suite (résistance). Prenez toujours le chemin de vos désirs! Pour les actions qui vous demandent un effort, mettez les un peu de côté, pour un moment.

Dans notre société, nous avons tendance à faire 80% d’actions et 20% de visualisation (réfléchir à nos rêves, nos désirs).
Je vous encourage à faire l’inverse, 80% de visualisation et 20% d’actions.
Vous serez étonné des résultats, à la vitesse à laquelle les choses se mettent en place et aux belles coincidences qui viendront à vous!

Bon travail à tous!